Jeûne et prière

« L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Mt 4,4)

Pourquoi jeûner ?

L’Eglise nous invite à jeûner à l’imitation de Jésus dans le désert. C’est un moyen offert pour renouer notre amitié avec le Seigneur. On ne jeûne pas pour se faire voir et approuver ou encore pour se faire mal. Comme tout moyen spirituel, le jeûne a pour but d’aimer davantage Dieu et son prochain.

En acceptant un manque, on se découvre dépendant : de Dieu et de sa Parole d’abord, mais aussi des autres.

Décider de jeûner est une décision d’amour. Alors notre Ennemi est affaibli, il est désarmé. C’est ainsi que notre jeûne ne sera pas une vaine mortification mais une œuvre spirituelle de réparation et de supplication. En union avec le Christ, il nous permet de remporter bien des victoires.

Jeûner, c’est faire l’expérience de la puissance de Dieu. Par la vertu de tempérance exprimée par le jeûne, nous entrons dans la vigilance, la mesure et la sobriété intérieure.

Jeûner, ce n’est pas en soi se priver de chocolat, c’est surtout vérifier qu’on est libre par rapport au chocolat. En ce sens, le jeûne est « une ascèse du besoin et une éducation du désir » (P. Amar). Il nous amène à accepter de ne pas avoir tout, tout de suite et par quelque moyen que ce soit.

« Le jeûne est sans nul doute utile au bien-être physique, mais pour les croyants, il est en premier lieu une « thérapie » pour soigner tout ce qui les empêche de se conformer à la volonté de Dieu. », Benoît XVI, Message de Carême.

Le jeûne s’accompagne toujours de prière: «Je me suis prosterné devant le Seigneur» dit Moïse en jeûnant. Lorsque Jésus jeûne au désert, il rend gloire à Dieu en résistant au tentateur. Les Actes des Apôtres nous montrent les disciples «jeûnant et priant». Paul et Barnabé jeûnent avant de partir en mission (Ac 13, 2-3). Le jeûne, accompagné de prière, est donc un acte privilégié pour se préparer à une épreuve ou une rencontre, pour confier une intention.

« Sonnez du cor à Sion! Prescrivez un jeûne, publiez une solennité, réunissez le peuple, convoquez la communauté » (Jl 2, 15-18). Ces paroles du prophète Joël mettent en lumière la dimension communautaire du jeûne. Pour de grands changements, les initiatives et les interventions extérieures ne suffisent pas; il faut avant tout une conversion commune des cœurs à l’amour.


 Comment jeûner ?

 Traditionnellement, le jeûne est fait au pain et à l’eau. Ce jeûne est lié au vrai Pain de la Vie qu’est Jésus. Mais chacun est libre de trouver le bon acte à offrir à Dieu. Cela peut être un seul repas dans la journée ou encore des repas réduits ou la privation de sucreries. Si on ne peut pas jeûner de nourriture à cause de maladie, de grossesse, ou autre, le jeûne peut se porter sur les cigarettes, les heures passées devant la télévision ou Internet, l’ipod, les sorties, la voiture (on prend le bus ou on marche à pied), le téléphone ou encore le jeûne des paroles inutiles, des pensées négatives, des critiques malveillantes, etc… Ceci pour avoir plus de temps pour sa vie spirituelle et sa vie de charité envers le prochain (visite à un malade, être plus présent pour sa famille…) et être moins esclaves de choses non essentielles.

 

« Grande est la force d’une armée qui tient en main non l’épée mais le Rosaire. » Pie IX

Pourquoi prier le chapelet?

 «L’Église a toujours reconnu à cette prière une efficacité particulière dans les causes les plus difficiles. En des moments où la chrétienté elle-même était menacée, ce fut à la force de cette prière qu’on attribua l’éloignement du danger, et la Vierge du Rosaire fut saluée comme propitiatoire du salut. Aujourd’hui encore, je recommande à l’efficacité de cette prière la cause de la paix dans le monde et celle de la famille. »Lettre apostolique ‘Le Rosaire de la Vierge Marie’ du Pape Jean-Paul II

Le 7 octobre 2012 le pape Benoit XVI déclare qu’il est nécessaire de prier de nouveau le Rosaire.

« Je voudrais proposer une valorisation du Chapelet durant l’Année de la foi car dans cette méditation des mystères du Christ, nous nous laissons guider par Marie, modèle de foi. Jour après jour, elle nous aide à assimiler l’Evangile de manière à ce qu’il façonne notre existence. (…) J’invite les fidèles à réciter le Chapelet individuellement, en famille ou en communauté, et à se mettre ainsi à l’école de Marie qui nous conduit au Christ, le cœur de notre foi ».

Regardez cette petite vidéo du chapelet pour les nuls:

Regardez cette petite vidéo du chapelet pour les nuls:

Le vendredi, on pourra méditer particulièrement les mystères douloureux.

 1 er mystère : l’agonie de Jésus au Jardin des oliviers. Fruit du mystère : la contrition, c’est-à-dire le regret de nos péchés

2ème mystère : la flagellation. Fruit du mystère : la mortification de notre corps et de nos sens

3ème mystère : le couronnement d’épines. Fruit du mystère : la mortification de notre esprit et de nos pensées

4 ème mystère : le portement de croix, fruit du mystère : la patience dans les épreuves

5 eme mystère : la mort de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la croix. Fruit du mystère : un plus grand amour pour Jésus qui est mort pour nous sauver

Comment réciter le chapelet?

chapelet-tous-en-priereSIGNE DE LA CROIX: Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

(a) JE CROIS EN DIEU, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois au Saint-Esprit, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.

(b) NOTRE PÈRE, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen.

(c) JE VOUS SALUE MARIE, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni!
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

(d) GLOIRE AU PÈRE, au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles. Amen.

Quand prier les mystères ?

L’Eglise recommande de prier tous les jours le chapelet en méditant les Mystères du Rosaire selon la séquence suivante

Lundi et samedi : Mystères joyeux

Mardi et vendredi : Mystères douloureux

Mercredi et dimanche : Mystères glorieux

Jeudi : Mystères lumineux

POUR PLUS D’INFORMATION cf. Jean Paul II, L A. Rosarium Virginis Mariae, 16 octobre 2002

« Le Rosaire est l’arme la plus puissante pour toucher le Coeur de Jésus, Notre Rédempteur, qui aime tellement Sa Mère. » St Louis-Marie Grignion de Montfort

 

« Je vous exhorte, mes frères, par la tendresse de Dieu, à lui offrir votre personne et votre vie en sacrifice saint, capable de plaire à Dieu, c’est là pour vous l’adoration véritable. » (Rm 12,1)

La consécration au Cœur de Jésus

Par le Baptême, nous sommes devenus des fils adoptifs du Père et avons été véritablement consacrés à Dieu. La consécration au Coeur de Jésus est un renouvellement volontaire de notre consécration baptismale.

Se consacrer au Coeur de Jésus, c’est accepter l’amour de Dieu pour nous et pour nos familles. C’est mettre Jésus au centre de notre vie et ainsi répondre à l’amour de Dieu.

« Auprès du Coeur du Christ, le coeur humain reçoit sa capacité d’aimer » Bienheureux Jean-Paul II.

Se consacrer au Coeur de Jésus, c’est faire le choix de vivre en conformité avec l’enseignement du Christ et de l’Eglise. Non pas selon nos opinions personnelles, mais en voulant suivre ce que Jésus nous a enseigné, en s’appuyant sur sa miséricorde.

Se consacrer au Coeur de Jésus, c’est vouloir se mettre à l’école de son Cœur :

« Jésus, doux et humble de Coeur, rends mon coeur semblable au tien ».

  « Puisque le Sacré-Cœur est le symbole et l’image sensible de la Charité infinie de Jésus-Christ qui nous pousse elle-même à l’aimer en retour, il est tout naturel de se consacrer à ce cœur très saint. Agir ainsi n’est pas autre chose que de se donner et se lier à Jésus-Christ, car tout honneur, tout hommage, toute marque de dévotion offerte au divin Cœur se rapporte vraiment et proprement au Christ Lui-même. » Pape Léon XIII

Comment faire ?

Chaque chrétien peut se consacrer personnellement, mais il est aussi possible de faire une consécration familiale pour y trouver un soutien dans notre vie de foi, d’espérance et de charité.

PRIÈRE DE CONSÉCRATION PERSONNELLE

Seigneur Jésus, Toi qui es venu allumer un feu sur la terre, 
je m’abandonne aujourd’hui à la volonté du Père dans le souffle de l’Esprit Saint. 
Purifie mon coeur, embrase-le d’amour et de charité. 
Fais grandir en moi le désir de la sainteté. Par le Coeur Immaculé de Marie, moi, …, 
je me consacre tout entier à Ton Coeur pour T’aimer et Te servir. 
Amen.

PRIÈRE DE CONSÉCRATION FAMILIALE

Coeur de Jésus, Toi qui T’es consacré au Père par amour pour nous, 
nous voulons, dans le souffle de ton Esprit Saint, Te rendre amour pour amour en nous consacrant à Toi. Nous voulons Te consacrer la vie de notre famille dans la situation où elle se trouve aujourd’hui. Nous Te consacrons notre passé, notre présent et notre avenir, notre maison, notre travail et nos gestes les plus simples. 
Nous Te consacrons nos joies comme nos épreuves pour que l’Amour dont Tu nous as aimés nous garde en Toi et demeure en nous à jamais. 
Et pour que le feu de Ton Amour embrase le monde entier, 
Amen !

Pour découvrir le message du Cœur de Jésus : Sanctuaires de Paray-le-Monial

 

17 commentaires

  1. En union de prière avec tous.
    Que Dieu Tout-Puissant aie pitiè de nous, qu’Il nous vienne en aide.
    Gardons confiance, soyons toujours dans la joie de Notre Seigneur.

    Guillemette.

  2. Avec quelques étudiants nous serons en union de prière avec vous en récitant un chapelet à Saint-Germain-des-prés à 12h30

  3. que DIEU nous prenne en gràce et nous bénisse et que ton visage s’illumine pour nous et ton chepin sera connu sur la terre , ton salut parmi toute les ntions. Que les peuples DIEU Te rendent gràce qu’ils Te rendent gràce tous ensembles.

  4. Que ce chapelet du 25 janvier 2013 puisse se perpétuer quotidiennement par chacun de nous (et aussi tous les autres).

    Ainsi, seront posées les bases d’un renouveau religieux que Dieu nous accordera quand l’heure, son heure, sera arrivée. A. B.

  5. J’adhère à cette initiative et y participerai. Mais je suis très gêné par le chiffre qui s’affiche en tête de ce site. Il me semble déplacé de compter nos « troupes », le Seigneur seul est notre force, même s’il n’y avait qu’une dizaine de personnes à prier.

    • Cher monsieur,
      merci pour votre remarque. Nous vous invitons à lire sur cette page les raisons pour lesquelles nous avons mis en place ce « compteur ».
      http://www.tousenpriere.com/pourquoi-prier/pourquoi-inscription/
      Plus que de tenir une comptabilité de la prière, il se veut seulement un moyen ludique de nous soutenir les uns les autres dans la prière. en union de prière,
      l’équipe de coordination.

  6. Je crois en la force de la prière. Merci

  7. « avant de commencer votre chapelet dites à MARIE MEDIATRICE DE TOUTES GRÂCES :je m’occupe de la quantité , occupez-vous de la qualité »

    sic : un prêtre reparti vers l’éternité , et qui m’a laissé cette petite phrase de sagesse et d’humilité que je vous transmet

  8. Je m’inscris !!! Au chapelet et au jeûne ( mercredi 23)

  9. Merci ! En union de prière et d’espérance.

  10. Merci pour vos 2 vidéos qui sont pleines de fraicheur et qui montrent que la jeunesse est pleine de promesses.
    suivons leur exemple
    en Union de Prières et de Foi pour notre Eglise et tout particulièrement pour notre beau pays, la France, Fille ainée de l’Eglise
    Simone

  11. QUE le 29 janvier pendant 24 heure il y aie une messe de célébrée toutes les demi heure. pendant que le vote se fera

  12. Ces vidéos sont remarquables , jeunes , charmantes , vivantes joyeuses! on a envie de prier comme ça ! je prie souvent mal le chapelet ! en rêvassant!
    ça me redonne du baume au coeur.
    Merciiiii.

  13. Avec le cœur …

  14. En cette année de la Foi, Seigneur Jésus « apprends-nous à prier ».

    En union de prière chaque jour et plus particulièrement le vendredi 25 janvier

  15. Merci pour tout…………..

  16. « Que personne ne devienne paresseux dans la Foi »(Benoît XVI, lettre apostolique Porta Fidei n•15)
    En union de prières, tout particulièrement ce 25/01/13

Vous pouvez déposer ici vos commentaires. Ils seront modérés par l’équipe de coordination.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>